Le développement durable : l’adopter ou non ?


globe-405127_1280Selon le rapport de Brundtland le développement durable est défini comme « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». Et c’est dans ce sens que le concept de durabilité permet de maintenir la vie sur terre face à la détérioration de l’environnement. Face à la crise écologique et sociale dans le monde, le développement durable est la réponse de tous les acteurs culturels et sociaux.

Les domaines d’application

Mener à bien un projet de développement durable n’est pas un jeu d’enfant, des conditions s’imposent. En effet, le développement durable repose sur trois piliers fondamentaux : l’économie, l’environnement et la société. Ce concept implique plusieurs secteurs tels que l’agriculture, l’industrie et le tourisme. Son objectif s’est fixé sur la préservation des richesses naturelles sur terre, la satisfaction des besoins de la société et la rentabilité économique. Déjà adopté par plusieurs pays du monde, le développement durable promet un avenir meilleur pour la génération future.

Faire une bonne action

woman-749020_640Quand on parle de développement durable, la protection de l’environnement est toujours un sujet à aborder. Chaque action compte dans la préservation de la nature. Plusieurs solutions ont déjà été proposées par plusieurs organismes et associations ; par exemple le reboisement, l’utilisation d’énergie renouvelable et le recyclage de déchets. On peut toujours faire un petit geste pour contribuer à la protection de la nature ; et en agissant comme tel, on donne également du respect à la société.

L’adopter ou non ?

Comme toute politique, le développement durable possède bien des avantages et des inconvénients. Pour que les gens s’y mettent, l’État se doit de leur fournir des financements, ce qui rend la société avantageuse. Un environnement propre et préservé nous offre également une meilleure condition de vie. Par ailleurs, la production d’énergie renouvelable nécessite parfois l’usage de produits polluants. Ce concept est évidemment recommandé pour tous les pays du monde pour les bénéfices qu’il apporte à l’économie, à la société et à l’environnement.