L’Etat accélère les mesures en faveur des voitures propres


Avant la conférence internationale sur les changements climatiques à Paris en décembre, les mesures gouvernementales pour « verdir » la voiture pleuvent. État des lieux des mesures incitatives et des avancées technologiques.

Favoriser la circulation des véhicules récents

car-159269_640Une « petite sœur » de la Pastille Verte mise en place en 1998, pendant les années Jospin, va arriver. En effet, Ségolène Royal a annoncé qu’un « certificat vert » verrait le jour « avant l’été ». Celui-ci devra être apposé sur les véhicules propres. Selon les seuils d’émissions polluantes des voitures, divers certificats de couleurs différentes seront délivrés gratuitement en se connectant sur internet, en fonction de la carte grise. La ministre de l’Écologie veut faciliter la circulation des véhicules récents « en cas de circulation alternée ou dans les zones de circulation restreinte mises en place par les villes ». De quoi faire réfléchir avant les chaleurs estivales, notamment en Ile-de-France,

Prime et crédit d’impôt pour les particuliers pro-voiture électrique

La ministre de l’Écologie a précisé l’existence d’un « crédit d’impôt de 30% » afin de favoriser un équipement par les particuliers sur l’achat d’une borne de recharge électrique. Depuis janvier, une aide maximale de 6300 euros existe déjà pour l’achat d’une automobile électrique neuve. Le bonus de 10 000 euros pour les acquéreurs d’une voiture électrique afin de remplacer une ancienne voiture diesel, annoncé fin 204, est désormais opérationnel depuis le début du mois. Pour donner l’exemple, le gouvernement va également émettre une requête pour que les administrations roulent en voiture électrique.