L’eco-conduite : une idée à généraliser


L’éco-conduite est une pratique de plus en plus utilisée par les conducteurs, car les voitures restent très coûteuses. Cette méthode permet ainsi de limiter au maximum la consommation de carburant tout en réalisant des économies.

Le concept de l’éco-conduite

Avec la hausse du carburant, les automobilistes essayent de minimiser les dépenses. La nouvelle technique consiste à utiliser l’éco-conduite. Plusieurs objectifs lors des trajets doivent être réalisée. Ainsi pour passer la vitesse supérieure, il faut attendre 2000 tr/min et limiter au maximum les arrêts. Les conducteurs sont donc invités à être très attentifs à la circulation dans le but d’anticiper rapidement un éventuel feu rouge, un ralentissement… Certains doivent par conséquent revoir toutes leurs méthodes, car les mauvaises habitudes sont nombreuses. Pour acquérir toutes les techniques liées à cette pratique, il suffit de suivre un stage avec un moniteur. Ce dernier sera en mesure de partager ses connaissances notamment pour réaliser une économie de carburant qui peut atteindre 10 voire 30 %.

Les avantages de cette nouvelle conduite

L’économie réalisée au niveau du carburant n’est pas le seul avantage proposé par cette éco-conduite. En effet, les coûts d’entretien (freinage, transmission, suspensions, pneus…) sont largement réduits. La diminution concerne également les risques d’accident puisque le conducteur anticipe toutes les actions. Cette éco-conduite baisse ainsi le stress tout en améliorant le confort.

Un premier rallye propre voit le jour

Le 22 octobre 2009, le gouvernement avait signé une charte éthique visant à identifier des solutions permettant de respecter l’environnement. Les constructeurs ont donc décidé de commercialiser des voitures performantes, moins polluantes et les automobilistes ont lancé le concept de l’éco-conduite. Toutefois ce dernier n’est pas réservé aux particuliers puisque le Rallye Aïcha des Gazelles qui a démarré le 15 mars dernier sur la place du Trocadéro à Paris a décidé de devenir le premier rallye propre. Lors de cette course, les conducteurs respecteront ainsi l’éco-conduite et cela a donné des idées à d’autres évènements.

Le Vendée Electrique Tour 2014 rejoint le mouvement

Ainsi, cette nouvelle façon de conduire se repend de plus en plus. Le concept est attractif notamment dans le milieu de la course, car après le Rallye Aïcha des Gazelles, c’est au tour du Vendée Electrique Tour 2014 de rejoindre le mouvement. Ce dernier aura lieu le 13 juin prochain et il sera composé exclusivement de véhicules 100 % électriques. Certaines voitures seront rechargeables, hybrides et pour limiter au maximum la consommation de ce nouveau « carburant », les automobilistes seront contraints d’opter pour l’éco-conduite.

Les poids lourds adoptent cette nouvelle pratique

Cette forme de conduite a prouvé que les économies étaient non négligeables et que les performances ne sont pas entachées puisque les courses de voitures respectent cet engagement. Les véhicules classiques ne sont donc pas les seules à l’avoir adopté puisque les poids lourds intègrent également ce mouvement. L’objectif principal pour les entreprises est de réduire la consommation de carburant. Un centre de formation spécialement conçu pour les poids lourds a donc vu le jour à Montereau. Il faut noter qu’ils sont responsables de 23 % de la consommation annuelle, ce qui entraîne des dépenses parfois importantes pour les sociétés. Ces dernières souhaitent donc économiser de l’argent dans le but de dégager des marges plus importantes. Les conducteurs sont ainsi invités à participer au « Fuel Coaching». Le concept est identique à celui proposé pour les particuliers et les berlines, mais les informations transmises sont adaptées à la conduite de poids lourds et une étude est réalisée au niveau des trajets et de la gestion du carburant.